• 2. Exposition " CK JAZZ " à Castres (Tarn) 2011

     <<< Cliquez sur l'affiche pour visualiser le catalogue de l'exposition

     

     

     

     

    Le Tarn libre N° 07-11
    Semaine du 18 au 24 février 2011

    L'œil qui écoute…

    C.K. Deux lettres, deux initiales, qui claquent au rythme de la mécanique du miroir du boitier argentique ...

     

    EXPO > Les plus grands noms du jazz au théâtre.

     ... sur les deux niveaux du théâtre, c'est en quelques chiffres : plus de 30 ans de photographies, une centaine de tirages inédits et ... une passion.

     

    Expo photo : l’esprit du jazz soufflera sur le théâtre municipal de Castres à partir du 10 février.

    Sa rencontre en 1963 avec Bill Coleman lors d’un bal à la salle des fêtes de Rodez est sans nul doute le facteur déclenchant de la passion de Kitz, Christian Kitzinger, pour le jazz.

     

    L'œil qui écoute…

    C.K. Deux lettres, deux initiales, qui claquent au rythme de la mécanique du miroir du boitier argentique. La salle plongée dans l'obscurité accueille le silence des débuts du concert de jazz. Les premières notes du saxo, discrètement pris en filature par la lumière poursuite, se déversent dans le regard du photographe. Christian Kitzinger est là, au bas de la scène. Le spotmeter a capté les données qu'il attendait. Ce soir ce sera du 125e à 4. Tout au long du concert il bougera très peu, les différentes focales utilisées le feront de façon plus courtoise pour les musiciens et le public présent.
    Les concerts attirent foule de photographes, parfois sans grande légitimité. Kitz (son pseudonyme) connait la meute qui envahit le temps de deux morceaux l'espace réservé. Pour bien voir, il est nécessaire de bien écouter. Son oreille a en mémoire les morceaux du musicien et la plus petite variante le fait sourire et applaudir. C'est l'ouïe qui lui donne la vision de la photographie à faire. Il n'est pas photographe de presse dans le sens où ses cadrages, ses mises à distance, ses choix de lumière, ne sont pas guidés par les colonnes du journal. Christian Kitzinger est un photographe de jazz, un auteur d'images de l'élégance des jazzmen.

    Donatien Rousseau

     

    EXPO > Les plus grands noms du jazz au théâtre.

     L'ex­position photographique « CK Jazz » actuellement répartie sur les deux niveaux du théâtre, c'est en quelques chiffres : 30 ans de photographies, plus de 90 clichés inédits et une passion. Celle d'un homme pour le jazz . Christian Kitzinger a immortalisé les plus grands noms du jazz. Il a capté la concentration de Kent Kessler, l'élan spontané d'un « bœuf dans une cave à jazz », toute l'énergie de « Lionel Hamp­ton » ou les débuts du festival « Jazz in Marciac » et bien d'autres clichés loin du conventionnel. Un espace est réservé au jazz... féminin. Et quelques phrases cultes de la phi­losophie du jazz sont aussi asso­ciées à cette exposition où l'inso­lite croise l'émotion, l'esthétique rencontre l'originalité... les intérêts sont multiples et devraient com­bler les amateurs du genre.Au théâtre jusqu'au 3 avril.

     

    Expo photo : l’esprit du jazz soufflera sur le théâtre municipal de Castres à partir du 10 février.

    Sa rencontre en 1963 avec Bill Coleman lors d’un bal à la salle des fêtes de Rodez est sans nul doute le facteur déclenchant de la passion de Kitz, Christian Kitzinger, pour le jazz. Quelques années plus tard en 1972, il commence à pratiquer la photographie et c’est tout naturellement le même Bill Coleman qui sera l’objet de son premier cliché cette fois à Lavaur, c'était en 1975.
    De Jazz in Marciac en passant par Albi Jazz, Jazz à Sète et tant d’autres festivals, il n’aura de cesse dans les années 80 et 90 de ramper au pied d’une scène en plein concert pour saisir l’instant intime et mystérieux où le musicien est en symbiose avec son instrument et son public, gage d’une photo unique.

    Des années 70 aux années 2000, il exposera des portraits insolites et singuliers des plus grands noms du jazz : Stéphane Grappelli, Christian Escoudé, Louis Sclavis, Guy Lafitte, Michel Petrucciani, Martial Solal, Daniel Humair, Henri Texier, Michel Portal, Liz Mc Comb, Carla Bley, Stan Getz, Dizzy Gillespie, Abbey Lincoln, Sonny Rollins…photographiés à travers des dizaines de villes.

    Des « classiques incontournables » aux big bands de légende en passant par les « inédits », ce sont plus de 90 images, pour la plupart en noir et blanc, qui feront revivre les grands moments de ces artistes dont est tellement épris Christian Kitzinger.

    CK JAZZ
    Théâtre municipal de Castres
    10 février – 3 avril

     


  • Commentaires

    1
    Chloé (d'Evelyne)
    Vendredi 5 Août 2011 à 13:22

    Bonjour Christian!

     

    A quand une expo dans Paris ou une séance photo dans la capitale. Dis moi si tu montes un jour, je serai ravie de te suivre. Je viens d'acheter un appareil assez marrant (un lomo, le diane F+) qui me ravit car je shoot sans connaitre le résultat et les surprises sont agréables.

     

    A très bientot,

     

    Bisous à ta femme et à Anne

    2
    alain2
    Samedi 6 Août 2011 à 13:05

    Félicitations à l'heureux papa!

    a bientôt.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :