• La municipalité de Coufouleux persiste dans l'erreur !

    Le plouff de Coufouleux c'était lundi soir 24 septembre 2012. D'abord je voudrais rendre hommage à ceux qui ont travaillé dans les ateliers préparatoires d'élaboration du PLU de Coufouleux. Cependant, avouons que le guide est faussé dès le départ. Coufouleux n'a jamais été un village !!! Et c'est la thèse du nouveau maire de Coufouleux Pierre Verdier qui n'a aucun vécu antérieur sur cette commune mais s'affranchit de tout débat pertinent en entraînant toute l'équipe municipale pour , sans en avoir l'air, servir son ambition personnelle " être maire, voire plus " ! En réalité, Coufouleux est une commune de terres agricoles avec un quartier autour de la gare de Rabastens, en fait c'est un quartier de Rabastens. Et le courrier était : Coufouleux 81800 Rabastens .

    La gare ? Historiquement il s'agit bien la gare de Rabastens. j'y ai accompli mes débuts professionnels. Où est la poste ? Où est le cinéma ? Où sont les pompiers ? Où est le lieu de culte ? Où est le coiffeur ? Le boucher ? La maison de la presse ? On disait toujours : " Je vais en ville " Cela fait près de 60 ans que je vis à Coufouleux et permettez-moi de formuler quelques observations :

    1/ sur le plan établi par Urbactis pour l'élaboration du PLU (Plan Local d'Urbanisme) , Rabastens et Coufouleux devraient se toucher ! de chaque côté du Tarn ! 750 mètres entre les 2 mairies !!! Sommes nous sourds à la recherche des perspectives efficaces pour les collectivités territoriales ? Y a-t-il 2 mairies à Albi, à Castres, à Toulouse, à Montauban, etc. parce que traversées par une rivière ??

    2/ En cette période de crise, à l'heure où les collectivités locales sont invitées à réduire leurs dépenses, transiter de "commune péri-urbaine" à "statut de petite ville" ne me paraît pas du tout aller dans la bonne direction. A-t-on examiné ce qui pourrait être gagné en ne faisant qu'un de Rabastens et Coufouleux ? Toutes les économies d'échelle, d'énergies humaines qui font ping pong entre 2 entités ? 30 % de la population profite des infrastructures rabastinoises sans en payer l'écot direct. ! D'ailleurs tout milite en faveur de la fusion : nom des associations, nom de la gare rebaptisé récemment. La communauté de communes n'apporte pas une réponse démocratique satisfaisante. L'heure est certainement venue de construire une fusion intelligente. Car vouloir devenir une " petite ville " aux portes du chef-lieu de canton Rabastens qui souffre financièrement est totalement absurde. Les nouvelles orientations à Coufouleux se feront avec quel argent ? Au détriment des exploitants agricoles ? Un PLU qui fait plouff avec tous ses blocages, nous l'avons bien entendu lundi soir  !!! Il est encore temps de négocier un autre virage. Et tous ceux qui vivent au loin, dans les hameaux St Waast, St Victor, Ste Quitterie sont-ils pris en otage pour financer le " paquet d'un futur bourg " aux allures aléatoires avec plusieurs lotissements contraints ? Pour quoi faire ? De l'étouffement ? Tout densifier autour de la gare ?  Avec de nouveaux lotissements resserrés c'est la fin du bon vivre à Coufouleux ?? D'autres feux rouges, des stops, etc ? Obligation à Rabastens d' expropier dans la rue Pon D'El Pa pour accueillir sans contribution financière les habitants de l'autre côté du pont sur le Tarn ? La zone d'activités des Massiès devrait profiter à Rabastens et Coufouleux rassemblés naturellement sans intermédiaire ( Communauté des Communes ? à revoir ?) , cela serait bien plus pertinent

    3/ Ce faisant, le projet de PLU fait l'impasse totale des autres zones d'habitations notamment celle du Séquestre et du Ga ( à 6 km) qui par erreur de POS a rendu Coufouleux bicéphale. Cette zone devrait sans doute être abandonnée à la commune voisine St Sulpice, ce qui serait beaucoup plus sain financièrement et plus logique pour tout le monde. Pour les élections 2012, les riverains du Séquestre et du Ga ont collectivement dépensé plus de 1500 euros en transport (environ 2000 euros si l'on prend en compte les primaires socialistes) alors que nous avons un bureau de vote atteignable à pied à moins de 1000 mètres; cette somme serait mieux dans les caisses des activités sociales (ADMR) ou culturelles (MJC), ou chez les sapeurs pompiers ou toute autre association ou toute société sportive. D'autre part ces résidents n'ont toujours pas accès de façon égalitaire au service public de la médiathèque de proximité ( " La Bastide " à St Sulpice) et l'on nous obligerait de parcourir 12 km (aller-retour) pour nous rendre à celle de Rabastens . Aberration totale et anti-républicaine " Liberté, Egalité, Fraternité" . Ne parlons pas d'écologie !

    4/Beaucoup d'autres arguments pourraient être développés : vie citoyenne bafouée, bassin de vie détourné, assainissement individuel et collectif non maîtrisé, dépenses de voirie critiquables, écoles, transport scolaire, comité des fêtes, activités sociales et culturelles. Ici, nous sommes bien les " Séquestrés ".

     

    De grâce, ne mettons plus la charrue avant les boeufs, essayons de trouver les solutions locales les plus économiques, les plus saines, les plus claires et les plus fortes et ne nous engageons pas dans une voie sans doute inappropriée et vraiment inadaptée au vu des exigences économiques actuelles et en tenant compte des préoccupations gouvernementales et des budgets des ménages.

    Pour cela : n'omettons pas de voir les avantages d'une fusion entre Rabastens et Coufouleux . Le nombre de 36 000 communes en France est à réduire, montrons l'exemple ! Il y a fort à parier que la voie d'avenir -  une voie beaucoup plus simple, plus sereine, plus intelligente et plus efficace - serait de ce côté-là. Pourquoi ne pas étudier la question ! Construisons l'avenir avec abnégation pour le meilleur sort pour tous, nous en avons les atouts et mettons enfin au placard toute ambition à des fins électoralistes personnelles, la priorité est ailleurs. Merci.